Amateurs de Formule 1

Amateurs de Formule 1

Ca y est re bouleversement.

Apres Trulli déclassé à cause qu’il double Hamilton sous régime de safety, voici Hamilton disqualifié.

Lewis Hamilton (McLaren), 3e à Melbourne, a finalement été exclu du classement pour une manoeuvre trompeuse à l’endroit de Jarno Trulli (Toyota) dans le 57e tour, sous régime de safety car. Déclassé, L’Italien et Toyota retrouvent la 3e place.
2009 McLaren Hamilton – 0
Plus d’infos

  • Résultat définitif de la course après exclusion de Hamilton
  • Hamilton 3e, « par la grâce de Dieu »

Ce coup de théâtre confirmerait le côté pervers et manipulateur que ses détracteurs dénoncent inlassablement. Lewis Hamilton a été trahi par sa conversation radio avec le stand McLaren, au 57e des 58 tours du Grand Prix d’Australie, dimanche.

Alors que la safety car cernait le peloton, Jarno Trulli (Toyota) était légèrement sorti de la piste devant le Britannique (« mon erreur » a dit Trulli), et le pilote de la MP4 N.1 l’avait prestement doublé pour mieux le pousser à le repasser dans une étrange manoeuvre. Doubler sous régime de neutralisation est interdit et l’Italien avait écopé de 25 secondes de pénalité, le faisant chuter de la 3e à la 12e place de la 1ère manche du championnat du monde.

Trulli avait juré avoir cru à l’abandon de la McLaren, au ralenti complet, et n’avait eu d’autre option que le passer. Ce qu’ont confirmé ses propos à la radio, par la suite inspectés par les commissaires de la Fédération internationale de l’automobile (FIA). « Lewis Hamilton m’a dépassé mais soudainement il a freiné et s’est mis sur le côté de la piste. J’ai cru qu’il avait un problème et je l’ai dépassé car il n’y avait rien d’autre à faire » , avait-il dit.

Hamilton avait quant à lui expliqué officiellement que la Toyota avait effectué un écart de trajectoire dans l’avant dernier virage et qu’il avait absolument voulu redonner la position au Transalpin, se sentant en contradiction avec les règles. Une version plausible. A part qu’il aurait soigneusement dissimulé le fait qu’il aurait dépassé sous drapeau jaune. Mais l’Anglais avait aussi été enregistré en direct avec son stand ; la teneur de la conversation avait été tout autre, son comportement destiné à tromper, selon la FIA, qui n’a malheureusement pas révélé le document accablant.

« Les commissaires de course, au regard des nouveaux éléments leur ayant été présentés, considèrent que le pilote Lewis Hamilton a agi de manière préjudiciable (…) en apportant des preuves délibérément erronées aux commissaires » australiens, qui l’avaient entendu après la course, « en contrevenance avec l’article 151c du Code sportif international », a justifié la FIA jeudi à Sepang, dans son attendu. « En accord avec l’article 158 du Code sportif international, Lewis Hamilton et McLaren sont exclus du classement de Grand Prix d’Australie 2009 » et « Jarno Trulli et Toyota sont réintégrés à la 3e place » , a ajouté la haute instance.

« La règle dit que quand la voiture de sécurité est sortie, si une voiture ne peut aller à une certaine vitesse, on peut la doubler » , avait rappelé Jarno Trulli (Toyota). « Justice est faite. Je dois remercier la FIA, qui ne reconnait pas toujours les choses » , a-t-il déclaré jeudi, à Sepang.

« McLaren comprend le fait que les commissaires ont pris la décision sur la base des transmissions radio entre le pilote et l’équipe. Le team a faussement cru que les échanges radio avaient été consultés par FIA dimanche 29 mars 2009, et ne pensait pas qu’il était nécessaire de discuter avec les commissaires ce jour-là. Le Team McLaren Mercedes regrette de ne pas l’avoir fait, accepte la décision et ne fera pas appel », a indiqué Woking, dans un communiqué.

Dès la 1ère manche 2009, Hamilton est donc retombé dans ses travers. Après les polémiques surtout internes à McLaren en 2007, il avait encore défrayé -seul- la chronique. A Barheïn, il avait inexplicablement percuté Fernando Alonso (Renault), au Canada il était rentré dans Kimi Räikkönen (Ferrari), stoppé au feu rouge en bout de pit lane, en France il avait délibérément raté la corde à la chicane Nürburgring pour dépasser Sebastian Vettel (Toro Rosso), en Belgique il s’était trop tôt remis en action pour passer Kimi Räikkönen après avoir court-circuité la dernière chicane, en Italie il avait taillé de façon plutôt musclée dans le peloton, et au Japon il avait égoïstement orienté Kimi Räikkönen (Ferrari) hors piste en freinant trop tard au virage N.1 après le départ. Il paie peut-être un peu cette mauvaise réputation aujourd’hui.

SOURCE: Yahoo.fr

Toulouse Poker

Toulouse Poker

Toulouse Poker: Le site de la ville rose consacré au poker. Toute l'actu du poker sur Toulouse et sa région !