Une offre spécialisée pour la colocation à Toulouse

Les cotes implicites - Hold’em

La gestion d'une bankroll

Comme dans toutes les grandes villes de France, l’offre d’hébergement à Toulouse souffre d’un déficit de l’offre par rapport à la demande, qui progresse chaque année, notamment avec la progression de la demande de logement étudiant Toulouse. Pour y répondre, les candidats à l’installation dans la ville rose peuvent désormais s’appuyer sur l’Auberge, la première agence spécialisée dans la colocation Toulouse.

La colocation, une forme moderne d’hébergement

Particulièrement adaptée au mode de vie des étudiants, la colocation permet d’accéder à une offre de logement, par le partage du montant des loyers. Mais, si cette formule reste une des solutions, plébiscitées par les étudiants à Toulouse comme partout ailleurs, elle présentait néanmoins quelques inconvénients, que les candidats à la location avaient bien du mal à surmonter.

En effet, il fallait alors surmonter les problèmes juridiques liés à la rédaction du bail, les problèmes pratiques liés à l’obtention d’aide (APL par exemple), mais aussi et surtout convaincre les propriétaires d’accepter cette nouvelle forme de location.

A Toulouse, une solution concrète et pratique existe désormais pour tous ces étudiants, mais aussi pour ceux et celles, décidant de recourir à cette forme plus conviviale d’hébergement.

Une agence dédiée à la colocation dans la ville de Toulouse

L’Auberge est donc la réponse idéale à cette demande de colocation Toulouse, et le site de cette agence en dévoile les nombreux avantages. L’auberge a réussi à convaincre les propriétaires, et les offres sont nombreuses et variées. Ainsi, le logement étudiant Toulouse s’installe désormais dans tous les quartiers de la ville.

Mais l’Auberge propose aussi une réponse aux tracs des formalités administratives, puisque tous les baux ont été spécialement rédigés en vue de cette colocation, avec la prise en compte des durées de baux différentes par exemple, tout en laissant à chacun des occupants la possibilité d’effectuer une demande d’aide au logement.

Le site se propose même de permettre aux futurs étudiants de réserver cette colocation Toulouse à l’avance, répondant encore à une volonté de simplification.…

Pensées vagabondes

Penées vagabondes

Penées vagabondes

J’initie cet espace de maniére furtive et avec une furieuse envie de laisser aller mes connexions synaptiques cheminer oé bon leur semblent.

Ce sera du vrac, du léger, du lourd, du poussif, du brouillon, du dép…

Il me servira é coller des recherches, des articles , des réflexions, souvent inachevées.

2 concepts actuellement dans mes réseaux neuronaux :

–Biais cognitif ou comment attraper é la canne de 6 métres :
Les choses négatives sont par nature plus difficiles é envisager mentalement que les positives.

–Induction cognitive ou semer des certitudes dans un jeu de semi hasard.

L’idée de départ de l’induction était que la répétition d’un phénoméne en augmente la probabilité de le voir se reproduire. C’est lé proprement la faéon dont réagit le cerveau chez par exemple le chien de Pavlov. L’accumulation de faits concordants et l’absence de contre-exemples permet ensuite d’augmenter le niveau de plausibilité de la loi jusqu’au moment oé on choisit par simplification de la considérer comme une quasi certitude : ainsi en est-il du deuxiéme principe de la thermodynamique. En aucun cas, cependant, on n’atteindra la certitude, tout contre exemple étant susceptible de remettre immédiatement cette « loi » en cause.

La psychologie humaine peut se résumer en une vaste névrose collective, notamment certains compulsifs narcissiques ou comportements pathogénes communs et largement répandus. Certaines déviances sont é exploiter. Le levier psychologique est essentiel.

Suite logique ? Donk time

Pour en rire, Donk est un terme d’argot américain désignant un type d’automobile fortement personnalisée aux goéts du propriétaire. Il désigne typiquement une berline américaine de moyenne gamme des années 1970 é 1990, trés souvent des Chevrolet Monte Carlo, Impala ou chevrolet caprice.

Ou encore Donk est une section de la ville belge de Herck-la-Ville située en Région flamande dans la province de Limbourg.

Ce serait une réalité distrayante é l’instar de la farouche bataille de tranchée qu’est un donkament. Nous sommes, avons tous été et redevenons donk parfois.

La faiblesse est humaine.

Bacchylide disait sereinement « Personne n’a de chance tous les jours ».

Le jour oé Dame Donk lorgne sur ta bankroll, reste calme et souriant.

That’s just donkpoker. Nous sommes toujours fish d’un autre aussi.

Une autre ? « La chance, c’est ce qu’on ne mérite pas » disait Paul GUTH.

Si tu mets les pieds dans la fiante, ne mets pas tes pompes en crocos.

Les approches théorique, technique, stratégique du poker sont fondamentales pour développer un jeu ev+ et viser un jeu gagnant é terme.

Des habitus sont ancrés en chacun de nous, entrer dans les connexions synaptiques restent encore de la Science Fiction. Il nous reste l’intuition, l’art divinatoire, que certains développent avec une lecture aiguisée, efficace, excellant dans l’observation, la mémoire, l’analyse comportementale et la technique/stratégie du jeu. La différence parait mince é la vision des compte-rendus trop rapides des gros event. La face cachée est toute autre et la différence est au final un gouffre.

Il reste é conserver le plaisir. mais la recherche du plaisir est un doux équilibre dans son jeu. Technique vs Intuition.…

Amateurs de Formule 1

Amateurs de Formule 1

Amateurs de Formule 1

Ca y est re bouleversement.

Apres Trulli déclassé à cause qu’il double Hamilton sous régime de safety, voici Hamilton disqualifié.

Lewis Hamilton (McLaren), 3e à Melbourne, a finalement été exclu du classement pour une manoeuvre trompeuse à l’endroit de Jarno Trulli (Toyota) dans le 57e tour, sous régime de safety car. Déclassé, L’Italien et Toyota retrouvent la 3e place.
2009 McLaren Hamilton – 0
Plus d’infos

  • Résultat définitif de la course après exclusion de Hamilton
  • Hamilton 3e, « par la grâce de Dieu »

Ce coup de théâtre confirmerait le côté pervers et manipulateur que ses détracteurs dénoncent inlassablement. Lewis Hamilton a été trahi par sa conversation radio avec le stand McLaren, au 57e des 58 tours du Grand Prix d’Australie, dimanche.

Alors que la safety car cernait le peloton, Jarno Trulli (Toyota) était légèrement sorti de la piste devant le Britannique (« mon erreur » a dit Trulli), et le pilote de la MP4 N.1 l’avait prestement doublé pour mieux le pousser à le repasser dans une étrange manoeuvre. Doubler sous régime de neutralisation est interdit et l’Italien avait écopé de 25 secondes de pénalité, le faisant chuter de la 3e à la 12e place de la 1ère manche du championnat du monde.

Trulli avait juré avoir cru à l’abandon de la McLaren, au ralenti complet, et n’avait eu d’autre option que le passer. Ce qu’ont confirmé ses propos à la radio, par la suite inspectés par les commissaires de la Fédération internationale de l’automobile (FIA). « Lewis Hamilton m’a dépassé mais soudainement il a freiné et s’est mis sur le côté de la piste. J’ai cru qu’il avait un problème et je l’ai dépassé car il n’y avait rien d’autre à faire » , avait-il dit.

Hamilton avait quant à lui expliqué officiellement que la Toyota avait effectué un écart de trajectoire dans l’avant dernier virage et qu’il avait absolument voulu redonner la position au Transalpin, se sentant en contradiction avec les règles. Une version plausible. A part qu’il aurait soigneusement dissimulé le fait qu’il aurait dépassé sous drapeau jaune. Mais l’Anglais avait aussi été enregistré en direct avec son stand ; la teneur de la conversation avait été tout autre, son comportement destiné à tromper, selon la FIA, qui n’a malheureusement pas révélé le document accablant.

« Les commissaires de course, au regard des nouveaux éléments leur ayant été présentés, considèrent que le pilote Lewis Hamilton a agi de manière préjudiciable (…) en apportant des preuves délibérément erronées aux commissaires » australiens, qui l’avaient entendu après la course, « en contrevenance avec l’article 151c du Code sportif international », a justifié la FIA jeudi à Sepang, dans son attendu. « En accord avec l’article 158 du Code sportif international, Lewis Hamilton et McLaren sont exclus du classement de Grand Prix d’Australie 2009 » et « Jarno Trulli et Toyota sont réintégrés à la 3e place » , a ajouté la haute instance.

« La règle dit que quand la voiture de sécurité est sortie, si une voiture ne peut aller à une certaine vitesse, on peut la doubler » , avait rappelé Jarno Trulli (Toyota).…

McTurtle décroche un package pour l’APPT aux Philippines

McTurtle décroche un package pour l'APPT aux Philippines

McTurtle décroche un package pour l'APPT aux Philippines

David « McTurtle » vous raconte sa qualification :

…A chaque fois que j’ai gagné un package sur everest, c’est arrivé alors que je ne m’y attendait pas. Pour las vegas, l’an dernier, je m’étais inscrit à 4 secondes de la clôture …et décroché mon package. Là, pour l APT, c’est un pot a moi (rencontré justement a Vegas) qui est membre des TAIP, Fred2beziers qui me contacte sur msn pour me dire qu’il fait ce tournoi, que ca vaut le coup : 1 ticket / 33 joueurs (dont un de garanti), et qu’il n’y a qu’une vingtaine d inscrits.

Je le suis dans l aventure…

On sera finalement 29 à payer les 200$ de buy-in donc 1 seule place payée : le package.

On démarre a 1500 chips….à la 1/2 heure, je n’ai pas joué un coup.

Puis sur une top paire kicker correct au flop, je re-raise le CB de mon adversaire, qui me boite aussitôt…je fold et tombe à 700 chips : pas fameux.

Un peu plus tard une quinte max flopée, où 2 adversaires me payent me fait tripler et revenir dans la course.

Première main au retour de break, je retourne AA au bouton, UTG call, le cut off (CL) bet 3BB juste avant moi. Je décide de prendre un risque afin de le piéger, et je call juste (un raise à ce moment là annoncerai trop clairement une premium).

Sauf que cela s’emballe ! Notre ami UTG envoi tapis à 1200 chips, callé par le cut off , je boite à mon tour.

Je me retrouve donc avec mes AA, contre 55 chez l’UTG et QQ chez CL. Mes As tiennent bon et je passe à ce moment là 1er sur 14 joueurs restant.

A la TF, 2 joueurs font vraiment n’importe quoi, jouent au Yoyo, destackent en chattant, le nombre de joueurs diminue, je ne joue plus, chaque main sera forcement callée ou boitée par ces 2 illuminés (de vraies So6 si on utilise notre très chere expression toulousaine lol ndlr).

Reste plus que 7 joueurs je suis 5ème en stack, je paye le tapis du 7ème avec 66, il a JJ… je passe 7ème.

Je repasse premier.

Ensuite, nous sommes plus que 3, dont notre So6, 3eme et assez short, et Tonio292 (bon joueur de MTT que je connais bien à force).

La tactique sera d’abord de voler Tonio, qui doit avoir 11K vs 6K pour So6 et 24K pour moi à peu près ensuite ne jamais relancer So6 en BB quand je suis de SB (il est susceptible de faire des moves systématiquement), il est tout de même assez weak, et ne relancera jamais un call de blinds s’il n’a pas de jeu. Je peux ainsi voir beaucoup de flops  pour pas cher.

Etant premier à parler, j’ai beté systématiquement 1 seule blind. Il couchera 80% du temps car il n’aura pas touché, il me boitera une fois avec la top paire, malheureusement pour lui j’avais flopé la double Smile.

Plus que 2 joueurs, HU contre tonio.…

Doyle Brunson Five Diamond par Negreanu

Doyle Brunson Five Diamond par Negreanu

Doyle Brunson Five Diamond par Negreanu

Nous avons commencé avec 45,000 jetons, j’ai atteint 71,000 et fini la journée avec 58,500. Je n’ai pas joué un seul gros pot de toute la journée. J’ai joué un seul pot correct mais j’avais floppé les nuts et ils ont tenu jusqu’à la river. Ce fut mon plus gros bet, j’ai misé 6800 à la river avec ma flush max et j’ai été payé par la top paire top kicker. Je n’ai jamais mis plus de 10% de mon stack en danger pendant toute la journée.
En résumé :

Nombre de re-raise preflop : 0
Blufs réussis : 3 sur 4
Nombre de pocket paires JJ ou plus : 1 (AA)
Nombre de raise au flop : 1
nombre de raise turn ou river : 1 (avec les nuts)
Nombre de vol de dead money : 0

J’ai entendu nombre de joueurs parler de leur style de jeu « LAG » ou « TAG » , lorsque l’on me demande le mien, ma réponse est très simple : loose passif. Quel est l’acronyme pour ce style ? peu importe, c’est en tout ça comme ça que je joue les tournois de poker.

Ma patience aujourd’hui : 100% (jamais joué une main parce que je m’ennuyais)

Ma concentration aujourd’hui : 38% (un peu fatigué…)

Ma chance aujourd’hui : plutôt en dessous de la moyenne. Je n’ai pas touché beaucoup de jolies mains mais pas de mauvais coups.

En un mot ce fut un jour plutot calme/ennuyeux, j’ai monté un peu de jetons sans vraiment prendre de risques. Je suis plus qu’ heureux de terminer cette journée et franchement même si j’avais eu beaucoup moins de jetons cela reste très confortable dans un tournois aussi deep.

Ce genre de tournois permet vraiment donne vraiment aux bons joueurs suffisamment de temps pour attendre les bonnes situations pour monter des jetons. La fin des journées à 21h00 est aussi quelque chose de fantastique, je sais que tous les joueurs aiment ça, moins de pression et de fatigue sur le corps et le cerveau et vous avez toute la soirée de libre pour faire ce que vous voulez.

J’ai été heureux de voir que deux de mes amis sont aussi plutôt bien à la fin de ce premier jour, je leur avait donné un cours très simple sur la bonne méthode pour monter des jetons le premier jouer et ils apparemment bien tiré partie de ma stratégie. C’est une approche qu’ils n’avaient jamais utilisé avant, et ils m’ont même appelé pour me dire à quel point ils ont aimé et trouvé cela facile ! c’est toujours agréable de partager des astuces avec ses amis mais ça l’est encore plus qu’en on sait que non seulement ils les apprécient mais qu’en plus ils les trouvent efficaces.

Sincèrement je n’ai même pas une main vraiment intéressante à partager avec vous, parce que j’en ai pas joué une seule sur ce premier jour. Comme je l’ai dit, pas de gros pots, aucune décision difficile, juste un petit profit sans risques dans ce Day1.…

Du nouveau pour les WSOP 2016

Du nouveau pour les WSOP 2016

Du nouveau pour les WSOP 2016

Ce pourrait être la fin des tournois Rebuy aux Wold Series Of Poker, seth palanski directeur de la communication WSOP a confirmé que les organisateurs seraient en train d’envisager de retirer les tournois à Rebuy suite à de nombreuses remarques des joueurs.

Ils semblent être sensibles au fait « qu’un pro puisse s’acheter un bracelet sur un tournois à Rebuy.

Palanski affirme que les remarques et les retours des joueurs sont des facteurs déterminants dans l’organisation du calendrier et des événements des WSOP. Chaque année, Harrah’s Entertainment et les organisateurs évaluent les points forts et les problèmes posés l’année précédente avant de se lancer dans le nouveau calendrier.

Palansky souligne que la décision finale de supprimer les Rebuy n’a pas encore été prise, et qu’il s’agit pour l’instant d’une piste de réflexion.

En 2006, Jeffrey Pollack créa le « Player Advisory Council » pour prendre en compte le point de vu des joueurs sur les WSOP. Daniel Negreanu, vainqueur de 4 bracelets et membre de ce conseil est un partisan de la modification proposée.

« Je suis à 100% contre les Rebuy’s aux WSOP » a déclaré de manière très claire Negreanu, « Ils peuvent être intéressants ailleurs mais pas pour un bracelet »

Le célèbre joueur canadien précise que ce n’est pas équitables, vu le nombre de joueurs ne pouvant pas se permettre d’engager une quantité infini d’argent dans ce type de tournois.

« Franchement il donne à des joueurs comme moi un énorme avantage injuste pour la course au titre de joueur de l’année ».

« c’est du n’importe quoi » a déclaré Flack, il fait remarquer qu’un joueur ne peut recaver que quand il a autant de jetons qu’au départ du tournoi (ou moins), ce n’est pas comme si il pouvait s’acheter un stack énorme pour dominer une partie »

« Vous voulez parler d’achat de bracelet? parlons du bracelet de Doyle qu’il a gagné lorsqu’il y avait huit personnes dans le tournoi » continue Flack « ceux qui critiquent devraient regarder dans l’histoire du poker où les bracelets ont réellement été achetés »

L’un des 10 bracelets de Doyle Brunson a été gagné dans un 600$ double-mixte contre Starla Brodie en 1979, alors qu’ils venaient de battre les 14 autres entrants de ce tournoi..Il remporta un modeste 4500$.

Les quatre premiers gros événements des WSOP de 1971 à 1974 ont attiré respectivement 6, 8, 13 et 16 joueurs.

C’était bien entendu avant le grand boom du poker, aujourd’hui le 1500$ NLH attire près de 3000 joueurs.

Ceci dit les tournois à recave ne sont pas aussi populaires, les deux tournois à 1000$ Rebuy n’ont attiré que 766 joueurs cette année.

Le PLO Rebuy dans lequel Flack à remporter son bracelet  ne comportait que 320 joueurs, le PLO à 5000$ Rebuy remporté par Phil Galford seulement 152. Mike Matusow a remporté un bracelet cette année dans le 5000$ deuce-to-seven lowball Rebuy avec seulement 85 joueurs en course.

Rappelons que le plus petit tournois sans recaves en 2015 fut le 50,000$ HORSE avec 148 joueurs.

Beaucoup de joueurs hésitent quand à la suppression de ces tournois Rebuy.…