Les règles Les mains du Texas Hold’em

Les règles Les mains du Texas Hold’em

 

Les règles Les mains du Texas Hold’em

Les règles Les mains du Texas Hold’em sont, par ordre de valeur

Flush Royale / Royal Flush 

10 Valet Dame Roi As de la même couleur (trèfle, coeur, carreau ou pique)
Exemple : 10♥ V♥ D♥ R♥ As♥
est une quinte flush royale à coeur

Quinte Flush / Straight Flush

5 cartes de la même couleur qui se suivent, soit une suite plus une couleur.
Exemple : 2♥ 3♥ 4♥ 5♥ 6♥
est une quinte flush à coeur, haute de 6

Carré / Four of a Kind ou Quad

4 cartes identiques
Exemple : R♥ R♠ R♦ R♣ As♥
est un carré

de rois Full / Full House

3 cartes identiques et 2 cartes identiques (un brelan + une paire)
Exemple : As♥ As♠ As♦ R♠ R♣
est un full aux as par les rois

Couleur / Flush

5 cartes de la même couleur (assorties) qui ne se suivent pas
Exemple : As♥ D♥ 5♥ 3♥ 2♥
est une couleur, haute à l’As

Quinte / Straight

5 cartes non assorties qui se suivent
Exemple : 8♥ 9♣ 10♣ V♠ D♦
est une quinte, haute à la

Dame Brelan / Three of a kind ou trip ou set

3 cartes identiques
Exemple : 7♣ 7♦ 7♠ As♠ Q♥
est un brelan de 7

Deux paires / Two Pairs

2 fois 2 cartes identiques
Exemple : As♣ As♦ R♦ R♥ 8♠
est 2 paires, As et Roi

Une paire / A Pair

2 cartes identiques :
Exemple : 2♣ 2♥ 8♠ 4♣ 3♦
est une paire de 2.

Carte haute / High Card

1 seule carte, la plus haute de votre main :
Exemple : As♣ 9♥ 5♠ 3♣ 2♠
est une carte à l’As

Texas Hold’em – Les règles

Texas Hold'em - Les règles

Le poker Texas Hold’em est la variante la plus courante désormais. C’est celle utilisée pour les évènements majeurs comme le WPT ou encore le Main Event des WSOP.

Il se joue traditionnellement à 10 joueurs ou moins. Vous devez réaliser le meilleur jeu possible avec vos 2 cartes fermées et les 5 affichées sur le tapis.

Déroulement d’un coup:

  • Avant la distribution des cartes les joueurs à la gauche du donneur (celui qui distribue sauf présence d’un croupier) doivent s’acquitter des « blinds ». Les blinds constituent une enchère obligatoire. Il y a la big blind (BB) et la small blind (½ de la grosse blind).
  • La distribution des cartes aux joueurs se fait, une à une dans le sens des aiguilles d’une montre et face cachée.
  • Une fois la distribution faite, les joueurs prennent connaissance de leur main. Le premier joueur à parler est celui à gauche de la BB. Chaque joueur à plusieurs options qui s’offrent à lui :
    – se coucher ou passer : le joueur jette ses cartes au milieu du tapis et ne joue plus jusqu’à la prochaine donne.- Suivre ou voir : dans ce cas il devra compléter à hauteur de la BB ou alors compléter à hauteur de la dernière enchère.- Relancer : c’est-à -dire augmenter les enchères en mettant plus que la somme minimum requise.
    – Parole : dans le cas où aucune enchère n’a été faite jusqu’à présent (ici nous sommes avant la distribution du flop donc seule la BB peut faire parole)
  • Aprés le premier tour de mise, le donneur distribue le flop (3 cartes ouvertes au milieu du tapis) aprés avoir brûlé une carte au préalable (une carte mise de coté).
  • Survient alors un deuxième tour de mise
  • A l’issue de ce tour de mise, s’il reste encore des joueurs en jeu, le donneur va brûler à nouveau une carte et retourner une nouvelle carte appelée le tournant ou encore « the turn »
  • Survient alors un nouveau tour de mise
  • A l’issue de ce tour de mise, s’il reste encore des joueurs en jeu, le donneur va brûler à nouveau une carte et retourner une nouvelle carte appelée la rivière ou encore « the river »
  • Survient alors le dernier tour de mise. A l’issue de ce tour les joueurs encore en course montrent leurs cartes. Chaque joueur présente une main de cinq cartes choisies parmi ses deux cartes fermées et les cinq cartes du tapis. Le joueurs qui a la meilleure combinaison de 5 cartes, celles du tapis et ses cartes fermées (une seule peut suffir à faire la meilleure combinaison), remporte les mises.

Les cotes implicites – Hold’em

Les cotes implicites - Hold’em

Les cotes implicites - Hold’em

Vous jouez au poker, et pourtant, avez-vous déjà entendu parler de cotes implicites ?
Non ? Mais jouez-vous vraiment au poker ?

Les cotes

implicites sont un outil que le joueur évalue de lui-même pour savoir si son coup peut être rentable ou non, mais rappelons avant tout ce que sont les cotes explicites. Elles se calculent en faisant le rapport de ce que l’on doit payer sur ce qu’il y a dans le pot à ce moment là. Par exemple, si on doit payer 1/3 du pot pour aller voir une carte qui tombera une fois sur 2, on a les cotes explicites : une chance sur 2 de gagner 3 fois sa mise, et un risque sur 2 de perdre sa mise ; soit une espérance de ½*3 – ½*1 = 1 mise par coup.

Vous jouez

au poker, et pourtant, avez-vous déjà entendu parler de cotes implicites ? Non ? Mais jouez-vous vraiment au poker ?

Les cotes

implicites sont un outil que le joueur évalue de lui-même pour savoir si son coup peut être rentable ou non, mais rappelons avant tout ce que sont les cotes explicites. Elles se calculent en faisant le rapport de ce que l’on doit payer sur ce qu’il y a dans le pot à ce moment là. Par exemple, si on doit payer 1/3 du pot pour aller voir une carte qui tombera une fois sur 2, on a les cotes explicites : une chance sur 2 de gagner 3 fois sa mise, et un risque sur 2 de perdre sa mise ; soit une espérance de ½*3 – ½*1 = 1 mise par coup.

Mais, le poker serait un jeu purement

mathématique et inintéressant s’il n’y avait pas d’autres tours de mises après. C’est dans l’objectif de calculer si un coup est rentable que l’on a introduit la notion de cote implicite. Comme son nom l’indique, cette cote est purement fictive, basée sur ce que l’on peut imaginer de la suite du coup. Elle ne va pas se calculer en fonction de la taille actuelle du pot, mais plutôt en fonction de la taille que l’on souhaite lui faire atteindre si notre tirage rentre.

Mise en situation:

Rien de tel qu’un bon exemple pour bien cerner les côtes implicites. Pour les personnes pour qui cet outil est une nouveauté, ne vous buttez pas, lisez et relisez pour bien en comprendre les mécanismes. C’est un outil assez compliqué, mais qui permet notamment de franchir un cap dans son jeu.

La main suivante est jouée en NL400 short-handed (6max) :

Vous décidez de relancer à $18 et le joueur au bouton suit votre relance. Le Pot est maintenant de $42.

Le flop, multicolore, vous donne un tirage quinte par les 2 bouts. Vous décidez de faire un continuation bet à $35, qui est suivi par votre adversaire. Le pot est désormais à $112.

Le turn, un 4, ne donne aucune possibilité de couleur. A ce moment là, conscient de la force potentielle de votre adversaire, vous lui laissez la parole.…

Omaha H/L

Omaha High Low

Omaha High Low

Mains de départ, les critères de sélection: En Omaha “Hi/Lo”, la seule carte qui vous permet de réaliser à la fois « main basse » et « main haute » est l’AS , alors pourquoi se priver d’une carte aussi importante dans un jeu où l’objectif est de remporter la totalité du pot !

Ce qui ne change pas:
En Omaha Hi/Lo comme en Hold’em, la sélection des mains de départ est très importante, voire même plus, surtout dans le jeu en limites basses. En effet, à ces limites, il est très fréquent que 5 ou 6 personnes se trouvent dans un coup, et la majeure partie du temps, il faudra le « jeu max » pour prétendre empocher la moitié ou la totalité du pot.

Alors que l’AS apparaît comme la carte la plus importante en omaha Hi/Lo, les mains constituées de cartes moyennes sont à
bannir de votre sélection de départ, en effet, des mains telles que 6, 7, 8 et 9 vous offrent nombreuses possibilités de quinte, mais un board présentant la possibilité de « main basse » ne vous offrira aucune chance de l’emporter. De plus, si le board contient des « cartes hautes », vous ne pourrez prétendre qu’accomplir une quinte basse.

Les mains hautes (entendez les cartes supérieures ou égales à 9) telles que TJQK vous permettent parfois de remporter un joli pot si le board ne présente pas de possibilité de « main basse » et qu’il s’intègre bien à votre main et vous permet de faire la quinte haute. Vous remarquerez que la phrase précédente contient deux fois « si », et que la plupart du temps, vous ne trouverez pas la situation idéale pour votre main. Une main constituée de 4 cartes hautes est une main à tirage, et comme toutes les mains à tirage, elle doit se jouer dans des conditions qui s’y prêtent telles que :
– de nombreux joueurs sont dans le coup
– le coût d’entrée dans le pot est réduit

Cela vous donne l’occasion de remporter un joli pot à un coût moindre lorsque le board vous donne la main max. Maintenant que l’on sait que les As sont les cartes les plus importantes du jeu, voyons avec quoi ils peuvent être accompagnés afin de vous permettre d’entrer dans un coup. Il existe une méthode relativement simple qui peut vous permettre d’évaluer la valeur de votre main et de prendre la décision adéquate de rentrer ou non dans un coup.

Les paires :
AA = 30pts, KK = 13pts, QQ = 12pts, JJ = 11pts et ainsi de suite, les autres paires valent le chiffre indiqué sur les cartes

Exemple : 55 = 5pts.

Couleur :
2 cartes de même couleur dont un A : 10pts.
2 cartes de même couleur sans A : 4pts.
Si vous avez 3 ou 4 cartes de la même couleur dans la main, alors les valeurs annoncées ci- dessus doivent être divisées par 2.

Quinte :
2 cartes directement connectées ou avec un espace comptent 2 pts (ex : 89 ou 8T).…