Vêtements Toulouse Poker

Vêtements Toulouse Poker

Vêtements Toulouse Poker

Au poker, tout est une question de bluff. Le joueur doit dégager une certaine assurance, une certaine de maîtrise de soi. Certains préfèreront avoir l’air sûr d’eux et s’habilleront en conséquence, avec du vetement poker notamment. Un costume trois-pièces, sombre de préférence, leur donnera l’air sophistiqué, maitre d’eux-mêmes, et pourquoi pas même maîtres du jeu. D’autres préféreront se vêtir de manière plus décontracté et plus tranquille, pour justement projeter cette image de décontraction, et de nonchalance.

Il y a la façon dont on s’habille pour aller jouer au poker. Il y aussi la façon dont on s’habille pour revendiquer que l’on appartient à ce monde du poker, que l’on faire partie de ce groupe d’initiés, d’amateurs ou de professionnels, de passionnés. La couverture médiatique du poker se faisant grandissante avec la diffusion des tournois de poker sur le câble et ensuite sur la chaîne Canal Plus, des marques de vêtements destinés aux joueurs et amateurs du monde du poker ont rapidement vu le jour.

Une marque en particulier, la marque JAQK, est une marque qui s’adresse aux joueurs du poker qui veulent s’habiller de façon élégante, décontractée et raffinée. Les personnes qui s’intêressent aux vêtements de poker peuvent aller sur le site de la boutique. Cette marque se décrit comme une marque haut de gamme et propose des polos qui vont de 69€ à 89€, des chemises à 99,90€, des tee-shirt de 39€ à 55€, des pulls et même des accessoires comme des pochettes ou des écharpes. Cette marque s’adresse exclusivement aux hommes possède une e-boutique mais est aussi présentes dans des points de vente que l’on trouve en Province.

Vetement de poker : JAQKUne autre marque de poker peut aussi fournir des vêtements de poker, qui peuvent intéresser de nombreux personnes qui veulent revendiquer leur passion des cartes. Cette marque s’adresse aux hommes, aux femmes, et aux enfants. Le site http://www.t-shirtpoker.com/ propose non seulement des tee-shirt mais aussi des sweat-shirt, des casquettes, et des polos pour un prix qui va de 19,90€ à 54€90. Le site Poker-Paris propose aussi ce même type d’articles à des prix similaires.

Une troisième marque de vêtements de poker propose des articles jeunes et modes pour tous ceux ou celles qui recherchent des vêtements de poker, ou qui cherchent simplement à afficher leur passion ou encore leur hobby. La marque offre deux collections, la collection Gambler et la collection Rock qui proposent chacun huit type de motifs différents. La marque vend ses articles uniquement en ligne.

Les vêtements de poker sont ainsi de plus en plus activement portés par tous les passionnés et les amateurs de poker, car ce sont des articles que l’on trouve rarement dans les boutiques de vêtements “ grand public”.…

La déchéance

La déchéance

La déchéance

J’ai longtemps hésité à écrire ce billet, car il concerne des personnes qui me sont chères et qui lisent régulièrement ce blog, car il peut vexer, blesser, déranger par son côté inquisiteur et son jugement hâtif. Mais il peut aussi réveiller, inciter et provoquer le changement.

Poker a ce côté dévastateur qui lui donne la vitesse des gains (comme les pertes), son côté en désaccord avec la vie de bureau traditionnelle fait que les joueurs sont principalement des noctambules dans des endroits comme , qui finissent généralement par alimenter des boîtes et des bars de nuit toutes sortes. Tout le monde n’a pas la force morale ni les valeurs de l’éducation pour pouvoir résister aux tentations et aux dérives simples offertes par les pentes savonneuses des sentiers du déclin.

C’est ainsi que je contemple des génies, oui des génies du poker on-line et live, des amis que je respecte, avec qui j’ai du plaisir à passer du temps, se perdre dans les méandres de l’alcool, de la drogue et des attitudes « faussement ballas » qui consistent à déchirer des billets de 500€ ou autre geste Gainsbourien (lui au moins avait un message fort à faire passer même si cela reste inacceptable).

La conscience de la bêtise est là, présente mais pas assez forte pour combattre la spirale infernale dans laquelle se noient souvent les personnalités du show-biz. J’ai vu des yeux implorants une aide sans jamais la demander, j’ai vu un regard rêvé d’une vie saine et stable en jurant que le Gin est un deuxième groupe sanguin.

Là, j’ai pensé à Stu Ungar et son visage ravagé par la coke, j’ai vu ce mec rachitique avec les os affleurants même sous un épais pull. C’est avec dégout et grande impuissance que j’ai refusé de faire une comparaison évidente tant la fin me paraît pathétique et inéluctable.

Hier j’ai fait appel aux anciens pour les aider, nous allons tous y aller, j’espère juste qu’ils le voudront et que cela n’est pas trop tard.…

Toulouse Poker – Choix de la partie

Toulouse Poker - Choix de la partie

Toulouse Poker - Choix de la partie

Savoir se retrouver dans les différentes typologies de parties disponibles :

  • les cash game : les jetons représentent directement l’argent mis en jeu, on rentre et on sort quand on veut, les tables sont de 6 à 10 joueurs, les blinds n’augmentent pas (puisqu’on rentre ou sort quand on veut !!!). La structure est déterminer par le prix des blinds qui vont de 0,02/0,04$ à 10/20$ voir beaucoup plus. Ce type de parties est tout à fait déconseillé lorsqu’on est débutant et que l’objectif est de monter une bankroll !
  • les tournois : on paye une cave de départ qui donne un certain nombre de jetons, tous les joueurs reçoivent la même quantité de jeton et celui qui gagne est celui qui a pris les jetons de tout le monde
  • Parmi les tournois il existe de nombreuses variantes :
  1. Freezout (parfois appelé décave): chaque joueur ne reçoit qu’une cave, il est éliminé dès qu’il perd tous ses jetons
  2. Recave : chaque joueurs peut dès qu’il perd tous ses jetons racheter une cave identique. Cette recave peut se faire que durant une période donnée (en général la première heure) et le nombre de recaves autorisées peut varier de 1 à 99.
  3. Addon : tournois permettant aux joueurs de racheter une cave identique à la première durant une période donnée quelque soit le nombre de jetons du joueurs (en général ne peut se faire que durant la première pause d’un tournoi). Beaucoup de tournois combinent les deux systèmes. o SnG (Sit and Go) forme de tournoi en général sans recave ni addon et le nombre de joueurs est compris entre 5 et 20 en général, le tournoi débute dès que tous les joueurs sont assis (contrairement aux tournois classiques débutant à heure fixe sous réserve d’un nombre de joueurs minimum).

Pour monter une bankroll il faut faire attention aux gains possible par rapport à l’argent mis en jeu et aux chances d’arriver in the money. Par exemple jouer 10$ pour gagner 1000$ c’est un trés bon ratio (100x la mise) mais s’il n’y a qu’une place payée pour 100 joueurs cela vous donne une chance sur 100 de gagner le Jackpot (chance réellement diminuée si en plus on tient compte du fait que vous débutez et que les autres ont de l’expérience).

Par contre une partie à 10$ avec un prize pool de 60$ divisé en deux place à 18$ et 42$ pour 6 joueurs ce qui fait un retour sur investissement moins important mais 2 chance sur 6 d’être dans les places payées soit une chance sur 3 de presque doubler et une chance sur 6 de quadrupler donc certainement un meilleur rendement pour un débutant : si l’espoir de gain est plus faible (20x moins) les chances de l’obtenir sont supérieures (1 sur 3 contre 1 sur 100 soit 33 fois plus de chance de finir payé !).…

La gestion d’une bankroll

La gestion d'une bankroll

La gestion d'une bankroll

Définition : la bankroll est la somme disponible de votre compte poker (argent présent sur une room ou sur Neteller ou autre banque électronique off shore) destinée uniquement au jeu.

La bankroll définie normalement ce que vous pouvez jouer avant de remettre de l’argent sur votre compte : par exemple un joueur joue sur deux room et centralise ses gains sur Neteller, il à 50$ sur l’une et 375$ sur l’autre… cela lui fait une bankroll de 425$. Par contre si ce même joueur ne centralise pas ses comptes il dispose de deux bankroll distinctes puisqu’il ne pourra faire des virement entre les deux room.

Une bankroll se gère comme un patrimoine ! Soit celle-ci démarre à 0 et il faudra la monter petit à petit soit on lui donne un coup de pouces par un petit dépôt. L’avantage de partir à 0 est d’être certain de ne jamais être négatif mais la montée sera longue trés longue ! Partir avec un dépôt permet de pouvoir monter beaucoup plus vite au risque de perdre de l’argent… celui qu’on a déposé ! Donc respectons l’adage : ne jamais jouer ce que l’on ne peut pas perdre !!!

La gestion d’une bankroll est difficile, surtout lorsque celle ci est petite. L’idée maîtresse est de ne jouer qu’avec des buy in permettant de perdre plusieurs parties d’affilées sans tomber à 0. Il est conseillé de limité les buy in à environ 1/15 1/20ème du total de la bankroll… et si on ne rentre jamais dans l’argent sur 15 ou 20 parties… c’est qu’il faut certainement revoir certaines bases… quoique, c’est toujours possible d’où le fait de ne pas jouer sa bankroll en 2 parties. Par exemple j’ai 75€ : je dois me limiter à des parties à 5$ et je peux ainsi en enchaîner une 15zaine à la suite… alors que si je joue des parties à 20$ je ne pourrais en faire que 3 ou 4 et si je perd… plus aucune chance de me refaire.

Pour s’entraîner : vive le freeroll – ça rapporte rien mais ça permet un entraînement pour pas cher ! faut pas rêver, malgré le buy in exorbitant des WSOP c’est du même acabit… il n’est pas tant du au buy in mais plus simplement au nombre de participant ! Bref, les freeroll permettent de s’entraîner à la patience mais aussi aux divers styles de jeu imaginables. Et puis sait on jamais, un petit gain plus un autre et c’est le début de la gloire… mais la route sera (sauf coup de chance)
très longue !

Pour monter une bankroll rapidement à partir d’un dépôt de 20 à 50 € : et toujours et encore vive les freeroll ! pour l’entraînement !!!

L’idée au début est de maximiser le rendement de son argent, donc jouer des parties plutôt rapides, pas chère et au rendement allant de 5 à 10 fois la mise initiale. En effet jouer un tournoi de 200 personnes avec 20 places payées dont seulement 15 présentant un minimum de rentabilité impose d’éliminer au moins 180 joueurs avant de retrouver son argent… jouer un tournois de 12 joueurs avec 4 places payées permet de gagner rapidement (seulement 8 joueurs à faire partir) et sans se décourager de voir qu’on est encore 75 à jouer et qu’on est short stack… très désagréable position.…